LEFEBVRE (Théophile), A. RICHARD, O. DES MURS, F. PRÉVOST, GUICHENOT et GUÉRINMENNEVILLE LEFEBVRE (Théophile), A. RICHARD, O. DES MURS, F. PRÉVOST, GUICHENOT et GUÉRINMENNEVILLE

Voyage en Abyssinie exécuté pendant les années 1839, 1840, 1841, 1842, 1843. Paris, Arthus Bertrand, sans date [1845-1851]. 4 parties en 6 volumes in-8 et 3 atlas in-folio: demi-maroquin rouge à grain long, dos lisses ornés (reliure moderne). Édition originale. Les volumes d'atlas comprennent une carte dépliante et 202 planches, dont 72 en couleurs. <> (Numa Broc). Originaire de Nantes, Théophile Lefebvre navigua dans l'archipel grec, puis dans les mers du Sud sur La Vénus et participa en 1836 à un voyage scientifique au Brésil, où il se lia d'amitié avec les frères d'Abbadie et le prince Louis-Napoléon. À son retour, il se rendit au Caire où il apprit l'arabe et l'amharique. À partir de 1837, convaincu de l'importance stratégique de l'Éthiopie, <>, il s'ingénia à mettre sur pied une expédition scientifique et commerciale, avec le soutien du gouvernement français. Ayant obtenu gain de cause, il partit accompagné par deux naturalistes du Muséum, Petit et Quartin- Dillon, qui devaient disparaître tous deux lors du voyage. L'expédition parvint en Égypte à la fin de l'année 1838. D'Adoua, les Français entreprirent l'étude du Tigré et Lefebvre détermina la direction du cours du haut Mareb. En octobre 1839, Oubié, ras du Tigré, le chargea d'accompagner en France une ambassade éthiopienne. Reçue à Paris en mai 1840, la délégation jeta les bases d'un traité politique et commercial avec le gouvernement français. En octobre, Lefebvre ramena les ambassadeurs chez eux, après avoir reçu une subvention des Affaires étrangères et s'être assuré le concours d'un jeune naturaliste, Vignaud. De retour à Adoua, il apprit la mort de Quartin-Dillon et trouva Petit gravement malade. La mission se reconstitua tant bien que mal et Lefebvre quitta le Tigré en 1841 pour visiter le Choa jusqu'à Ankober et Angolada, où il rencontra Cholet d'Héricourt. Au retour, le docteur Petit se noya au passage de l'Abaï (Nil bleu) en juin 1843, ce qui n'empêcha pas Lefebvre de parcourir encore le Godjam, les parages du lac de Tana et Gondar. De retour à Massaouah en juillet 1843, il apprit que Vignaud venait de mourir de fièvres. Désormais seul survivant de sa mission, Lefebvre rentra en France et se fit affecter au Dépôt des cartes de la Marine pour rédiger sa relation à partir de ses notes et des carnets de ses compagnons disparus. La carrière africaine de Théophile Lefebvre n'était cependant pas terminée: en 1847-1848, il retourna à Massaouah, afin de recruter de la main-d'oeuvre pour les plantations des Mascareignes. Rentré en France, il regagna bientôt l'Éthiopie (1854) pour se consacrer au commerce à Adoua. Devenu fou, il fut rapatrié en 1856 et mourut à Marseille en 1859 ou 1860. Composition de la collection: - Relation historique, par Théophile Lefebvre, 2 volumes, avec 9 planches, dont une grande dépliante de vues et 4 lithographies. - Itinéraire, Description et linguistique, Archéologie, Dictionnaire géographique, Physique et météorologie, Statistique, Ethnologie, Histoire naturelle, par Théophile Lefebvre. - Botanique, par Achille Richard, 2 volumes. - Zoologie, par O. des Murs, Florent Prévost, Guichenot et Guérin-Menneville. - Album historique, ethnologique et archéologique: une carte dépliante, 3 planches sur double page de reliefs, dont 2 rehaussées à l'aquarelle, 39 planches dont des vues lithographiées en bistre ou en couleurs de Cosseir, Djeddah, Messoah, Hava, Adoua, etc., des scènes de vie, personnages, costumes, coiffures, objets, artilleries, etc. (numérotées de 1 à 45, les trois premières étant sur double page), et 14 planches d'archéologie, dont 11 gravées en taille douce. - Botanique, 103 planches en noir. - Zoologie, 40 planches coloriées de mammifères, oiseaux, reptiles, poissons et insectes. Jolie collection en reliure moderne. Importantes rousseurs dans les 4 derniers tomes des volumes de texte. Petite déchirure sans manque touchant le texte au tome III, et un feuillet partiellement détaché. Pâle mouillure sur quelques feuillets de l'atlas historique. (Fumagalli, Bibliografia Etiopica, 1893, n° 189.- Gay, 2653.- Broc, Afrique, 195-196.- Nissen, Zoologische Buchillustrationen, 2420). La plus importante expédition scientifique française en Ethiopie

Accès abonné
Tous les lots de la vente aux enchères
En savoir plus
Le résultat de ce lot / l'estimation de ce lot