ANTONIO DE COMONTES (attribué à) (actif en Castille vers 1519 - Tolède vers 1547) ANTONIO DE COMONTES (attribué à) (actif en Castille vers 1519 - Tolède vers 1547)

« SAINT MICHEL TERRASSANT LE DRAGON » 58 x 59,5 cm « SAINTE PORTANT LA PALME DU MARTYRE » 55,5 x 57,5 cm « L'ANNONCIATION » 71 x 59 cm « L'ADORATION DE L'ENFANT JÉSUS » 75 x 57,5 cm « L'ADORATION DES MAGES » 72 x 57,5 cm « LA FUITE EN ÉGYPTE » 74 x 58,8 cm « LA CÈNE » 55 x 81 cm « LA DÉPOSITION DU CHRIST » 94,5 x 81,5 cm Antonio de Comontes fut l'un des premiers et l'un des plus remarquables élève de Juan de Borgona. On connaît son travail grâce aux trois retables de l'Eglise Saint Andrès à Tolède auxquels il collabora avec Juan de Borgona en 1513 (commande co-signée par les deux artistes). Déjà, il apparaît comme un des meilleurs élèves du Maître, en travaillant dans la continuité de celui-ci sans jamais l'imiter. Il se distingue par une tendance à allonger et affiner les visages qui sont toujours marqués par une grande expressivité ; le type de beauté féminin est dérivé de celui de Borgona mais son dessin est moins ferme allant parfois même vers le sfumato. Par la suite, il travaillera essentiellement dans sa ville de Tolède (Retables de l'Eglise Saint Vincent, Nativité pour le Monastère de Guadalupe) et dans sa région (Crucifixion pour le Monastère de Mejodara à Olmedo, aujourd'hui au Musée de Valladolid). Il collabora à un retable pour une église dans la province d'Avila, où Juan de Borgona a également travaillé. Enfin il travailla probablement en Andalousie où sont attestés deux de des panneaux dans les collections de José Maria Lopez à Séville (La Purification et La Crucifixion). Cette superbe et inédite suite de huit panneaux de chêne formait un retable qui a probablement été démembré. Les formats en hauteur et en longueur nous donnent des indications quant à leur destination initiale. Le dernier repas du Christ « La Cène » formait certainement la partie centrale du retable et « L'Annonciation », « L'Adoration de l'enfant Jésus », « L'Adoration des mages » ainsi que « La Fuite en Egypte », la partie latérale. Les oeuvres de Comontes sont rares et notre ensemble constitue une belle redécouverte. Nous remercions Madame Marianne Lonjon pour son aide précieuse dans la réattribution de ces oeuvres. Série de huit éléments de retable Huile sur fond d'or sur panneau de chêne renforcé (restaurations et manques) BIBLIOGRAPHIE: Chandler RATHFON POST, A history of Spanish painting, Cambridge, Mass, Harvard university press, 1930-66 : - Vol IX part 1, The beginning of the Renaissance in Castile and Leon, pp. 278 à 296. - Vol X, The early Renaissance in Andalusia, pp. 406 à 411.

Accès abonné
Tous les lots de la vente aux enchères
Le résultat de ce lot / l'estimation de ce lot