Karel OOMS (1845-1900) Karel OOMS (1845-1900)

Rêverie au harem Huile sur panneau d'acajou, signée en bas à droite et datée 1880. 84 x 61 cm Bibliographie/ Literature : - Dictionnaire des artistes plasticiens de Belgique, Paul Piron, Arts en Belgique, Vol 2, page 241. - L'Orientalisme et l'Africanisme dans l'Art Belge, Ouvrage Collectif, Galerie CGER, 1984, page 61. D'un pinceau éblouissant, OOMS dresse le portrait d'une jeune femme du harem. Elle a un physique occidental , en principe ces jeunes filles n'étaient ni arabes ni musulmanes. Les circassiennes du Caucase étaient les plus prisées car blondes aux yeux bleus et à la peau très claire. Les femmes ne sortaient jamais de l'enceinte du harem (cette interdiction ayant été légèrement assouplie au cours du XIXème siècle) ; les journées étaient longues, passées dans l'attente et l'espérance du choix du Prince. La parure vestimentaire en était d'autant plus importante. Le décor est ici composé d'un chasse-mouches, un narguilé et une théière, une table marquetée de style syro-égyptien et des tapis caucasiens et marocains. Formé à l'Académie d'Anvers dans l'atelier du peintre Nicolas de Keyser, Ooms arrive second au Grand Prix de Rome de 1870. Grand voyageur, ses séjours en Orient sont attestés en Egypte et en Palestine. Sa carrière en Belgique fut prestigieuse et caractérisée par son éclectisme : Portraits, compositions historiques, scènes orientalistes. Ses oeuvres sont conservées au Musée de Bruxelles, au Musée d'Anvers (Philippe II d'Espagne, Fantasia en Egypte) et au Musée de Prague. Il obtient des récompenses et distinctions aux expositions de Prague (1877), Bruxelles (1878-1879), Amsterdam (1883), Melbourne (1888), Chicago (1893). Karel OOMS (1845-1900); Dreaming in the harem; oil on panel, signed lower right and dated 1880. Karel OOMS portrays a young girl of the harem, probably from Western (Italian? Greek?). These women were generally neither Arab nor Muslim. The Circassian women from Caucasus were the most wanted for their blue eyes, clear skin and blondness of the hair. The women never left outside the wall of the palace. The days were long past in expectation and hope for the choice of the Prince. Ooms studied at the school of Fine Arts of Anvers. He travelled in Eastern countries (Egypt, Palestine) and had a successful career in Belgium.

Accès abonné
Tous les lots de la vente aux enchères
En savoir plus
Le résultat de ce lot / l'estimation de ce lot